Qui fabrique les médailles honorifiques françaises ?

0 Comments

Nombre de médailles honorifiques continuent d’être décernées en France. Qu’il s’agisse de décorations militaires ou civiles, les médailles françaises sont toujours fabriquées en France par des établissements qui sont présents sur le territoire depuis de nombreuses décennies. Ces établissements ont su s’adapter aux nouvelles technologies, tout en gardant un savoir-faire qui leur est propre.

L’exemple d’une institution qui sait s’inscrire dans le temps

Certaines grandes Maisons restent des fleurons de l’artisanat français. La Maison Drago Paris en est un exemple parfait. Une médaille du mérite agricole recevra la même attention lors de son élaboration qu’une médaille de centenaire ou qu’une médaille de la Légion d’honneur. Les techniques des artisans graveurs restent très pointues et l’émail est quant à lui réalisé avec le plus grand soin. Mais la Maison a su également opérer une révolution puisqu’elle est très présente sur internet et dispose d’un service de commande en ligne simple et rapide, n’altérant évidemment en rien la qualité du travail. L’établissement fournit donc la plupart des mairies en France ; de la cocarde en passant par l’écharpe ou le porte-drapeau, la Maison Drago Paris est un incontournable de la gravure d’insignes  depuis les années 30.

Comment sont gravées les médailles les plus prestigieuses ?

Ces médailles reçoivent donc une attention toute particulière. Une matrice permet de donner la forme initiale au métal fondu dont les détails seront par la suite travaillés à la main. L’émail sera quant à lui apposé avec toujours les mêmes techniques. La poudre de verre et les pigments sont mélangés de façon à obtenir une couleur vive et inaltérable dans le temps. Pour aider cette couleur à ne pas ternir avec les années, elles sont chauffées « à grand feu ». En effet, l’émail est chauffé à près de 1000° après avoir subi une longue période de séchage. Cette technique est identique à celle pratiquée depuis des siècles ; il s’agit d’un procédé imparable pour garder les couleurs intactes, ce que ne permet pas la résine.

Que risque-t-on à porter une médaille sans en avoir été le destinataire ?

Certaines décorations sont si raffinées qu’il peut être tentant d’en porter une au revers d’un blazer en détournant l’objet en bijou. Cependant, il est vivement déconseillé de porter une médaille honorifique alors qu’elle ne nous appartient pas. En effet, le bénéficiaire d’une telle médaille est soumis à une charte, une sorte de code d’honneur. Des amendes sont même prévues à l’encontre des porteurs considérés comme illégitimes. Ces sanctions sont même fortement dissuasives ; sachez que vous encourez une amende de15 000 € pour port illégal d’une décoration nationale et d’un an d’emprisonnement.