Pour l’astrologie, notre destinée ne flotte pas du tout dans le vide…

0 Comments

Personne aujourd’hui n’ignore totalement ce qu’est l’astrologie. Depuis le XXème siècle en effet, cette grande dame s’est fait connaître par ce que la presse appelle les horoscopes, soit des « prédictions » concernant chacun des signes du zodiaque. Le résultat est que, dans le grand public, chacun connaît grosso modo son signe du zodiaque et sait qu’un autre signe du zodiaque compte particulièrement pour lui (son ascendant). De plus, la plupart des gens ont plus ou moins l’idée qu’un « ciel de naissance » ou « thème astral » se calcule à partir de ce qu’on appelle les coordonnées de naissance (date, heure et lieu).

Faire faire son thème de naissance

Faire étudier son thème est un geste important.
Source : www.astropopote.com/

Cela constaté, que peut vraiment apporter l’étude sérieuse d’un ciel de naissance ? La réponse doit être déployée en plusieurs volets. Premier volet : les données de départ. En montant une carte du ciel, pour ainsi dire « vu », depuis  sa date et de son lieu de naissance, l’astrologie considère la personne dont elle étudie le ciel (ou « natif ») comme une incarnation singulière des cycles cosmiques en jeu. Cette carte du ciel est donc tout à la fois le fruit de cycles passés (plus sur http://www.astropopote.com/) et le point de départ de leur futur développement sous la forme singulière que leur donnera le « natif ». On peut donc y lire les héritages ancestraux (voir ici)  et sociaux, les blessures de l’enfance, les directions les plus propices, etc. Le second volet, lui, traite des rythmes dans lesquels va s’inscrire la destinée de la personne.